Besoin d’aide ? Nos experts en prothèses capillaires vous répondent au 04 70 55 50 53

Les agents polluants qui abîment nos cheveux

Il n’y a pas que la peau qui subit la pollution. La beauté de nos cheveux est aussi affectée par les agents polluants. Difficile d’y échapper, surtout lorsque l’on réside ou travaille en plein centre-ville.

Quels sont ces agents polluants qui abîment nos cheveux ? Comment protéger ses cheveux contre la pollution ? Découvrez tous nos conseils dans ce dossier spécial pollution et cheveux.

Les agents polluants et leurs effets sur les cheveux

Les agents polluants sont partout dans notre environnement. Ils se déposent sur notre peau et notre cuir chevelu. Résultat : il étouffe. Or, de beaux cheveux passent par un cuir chevelu sain. Sous l’effet de la pollution, les cheveux deviennent ternes, difficiles à coiffer et cassants. Ils perdent leur vitalité et leur éclat.

Associée à d’autres facteurs de stress oxydatif, la pollution entraîne un vieillissement prématuré des cellules, au même titre que l’exposition au soleil. Saviez-vous qu’il est possible de déceler la trace de drogues, pesticides, polluants et métaux lourds dans les cheveux jusqu’à 90 jours après l’exposition ? Eh oui, malheureusement, nos cheveux sont de véritables éponges face à ces agents polluants et toxiques.

De récentes études ont montré qu’une exposition aux substances polluantes présentes dans l’air peut ralentir la croissance capillaire et entraîner une chute de cheveux.

Voici les composants toxiques que l’on peut trouver dans les cheveux :

Le mercure

Le mercure, même en petites quantités, peut avoir des effets toxiques sur l’organisme. En analysant un cheveu, il est possible de déterminer la date de la contamination. Cette dernière est en effet visible au niveau de la longueur du cheveu. Mais d’où vient le mercure ? Ce métal très utilisé dans l’industrie (photographie, peinture, dentisterie, nucléaire…) peut se retrouver dans notre environnement. Le mercure ionisé se fixe alors sur les cellules du corps.

Le plomb

Il n’est pas toujours évident d’identifier la source potentielle d’un excès de plomb. On peut retrouver le plomb dans de vieilles canalisations ou encore dans les peintures. Selon l’Agence européenne des produits chimiques, pas moins de 40 000 tonnes de plomb sont déversées chaque année dans l’environnement. Le plomb a des effets néfastes sur tout l’organisme, des organes à la peau en passant par les cheveux. Pour éviter d’ingérer du plomb, l’un des premiers gestes serait de laisser couler l’eau du robinet avant de la boire.

Les composés organiques volatils

Les composants organiques volatils (COV) sont, comme leur nom l’indique, des polluants qui s’évaporent à la température ambiante. Il s’agit de gaz et de particules fines provenant de la combustion d’appareils, de la fumée de tabac ou encore de matériaux de construction (bois de charpente, colle, mousses isolantes…). On peut aussi les retrouver dans les meubles et les produits domestiques (détergents, détachants, nettoyants…). Vos cheveux peuvent donc être soumis à ces agents polluants, même si vous n’habitez pas en ville. Dans votre salle de bains, ils se cachent dans les fixations à cheveux ou encore les vernis à ongles.

Les organoclorés

Les organoclorés sont des composés organiques de synthèse utilisés en chimie et en pharmacie. Les plus connus sont les pesticides. Ils sont employés par les vétérinaires pour soigner les animaux et peuvent ensuite se retrouver dans votre assiette. Vous consommez fréquemment du riz ? Le pesticide est encore employé dans certains pays d’Asie.

Les organophosphorés

Les organophosphorés désignent les insecticides qui, à fortes doses, sont néfastes pour la santé. Si vous avez traité votre habitation à l’aide d’un produit anti-insectes, pensez à aérer suffisamment la pièce avant d’y retourner pour éviter qu’il ne soit absorbé par votre peau et vos cheveux.

Nos conseils pour limite l’impact de la pollution sur les cheveux

 

Difficile d’échapper à la pollution lorsque l’on habite en ville. Vous pouvez néanmoins limiter les conséquences négatives de la pollution sur vos cheveux en limitant les autres facteurs de stress oxydatif.

Votre chevelure fait grise mine ? Voici nos conseils pour l’aider à retrouver son éclat.

Opter pour une alimentation saine, équilibrée et bio

Pour limiter la contamination par des agents polluants, adoptez une alimentation saine et équilibrée en choisissant des produits d’origine biologique. Lisez bien les étiquettes pour vérifier la provenance de chaque produit. L’idéal : consommez local.

Faites le plein de fruits et de légumes, des anti-oxydants puissants. Pour lutter contre le stress oxydatif, votre chevelure a besoin de :

  • vitamines C, D et E ;
  • composés phytochimiques antioxydants (composés soufrés, flavonoïdes…) ;
  • minéraux et oligo-éléments : zinc, cuivre, manganèse…

Adopter une bonne hygiène de vie

Le tabac, et plus particulièrement sa fumée, est néfaste pour le cuir chevelu. Pour retrouver de beaux cheveux, évitez de fumer, mais aussi de vous retrouver dans un lieu enfumé.

Protéger ses cheveux au quotidien

Pour protéger vos cheveux contre la pollution, adoptez une routine de soins efficace. Voici notre routine anti-pollution :

  • Brosser ses cheveux au quotidien. La pollution se dépose sur la chevelure au cours de la journée. Laver ses cheveux tous les jours n’est pas recommandé(sauf si vous utilisez un shampoing au PH parfaitement adapté au respect de l’acidité naturelle du cuir chevelu). Vous risquez de fragiliser davantage votre chevelure, l’inverse de l’effet recherché. Par contre, vous pouvez brosser régulièrement votre chevelure. Un brossage doux élimine une partie des agents toxiques accumulés sur votre crinière durant la journée.
  • Bien laver ses cheveux : lors du shampoing, prenez le temps de bien nettoyer votre cuir chevelu et vos longueurs. Appliquez le shampoing en effectuant de petits massages du cuir chevelu. Ils vont activer la circulation sanguine et aider le cuir chevelu à se débarrasser des impuretés.
  • Choisir un shampoing adapté dont le PH se rapprochera le plus possible de l’acidé naturelle du cuir chevelu.: optez pour un shampoing nettoyant efficace contre la pollution, mais doux. Il existe désormais des shampoings anti-pollution.
  • Appliquer un soin pour protéger ses cheveux contre la pollution. Une fois par semaine, terminez votre routine capillaire par un soin protecteur. Appliquez-le sur vos longueurs fragilisées pour les réparer et les nourrir en profondeur.
  • Opter pour une coiffure protectrice. Vous devez circuler en ville ? Protégez vos cheveux de la pollution en les enduisant d’un soin protecteur. Vous pouvez également les cacher sous un turban, une casquette ou un chapeau. Attention, ces derniers ne doivent pas vous serrer, car ils impacteraient la bonne vascularisation de votre cuir chevelu.

Nos autres conseils

Agréé

Sécurité sociale

Paiements

100% sécurisé

Livraison rapide

par Colissimo

Une équipe à votre écoute

04 70 55 50 53